Le coup de l'Empereur

Attribué, à tort ou à raison, à l'empereur Bao-Daï, c'est un des coups de flanc les plus extraordinaires qui existe.

Cela se passait, paraît-il, au palais de Dalat et les jeux étaient les suivants, Bao-Daï étant assis en Est :

     32
   ARD
   V52
   R8732
 V63
 
 D3  
 ADV109654  
    A104
  V10986432
  A10
  
     RD987  
   75
   R98764  
   
 

 

Sud exécutait le contrat de 3 sans-atout. Ouest entama de l'As de trèfle et Bao-Daï défaussa l'As de carreau.

Ouest rejoua la dame de trèfle et Bao-Daï défaussa l'As de pique. Un murmure parcourut alors la salle : " L'empereur est devenu fou, il jette ses as. "

En fait, il apparaît clairement que si Est garde ses as, Sud, après avoir joué du mort pourra affranchir les carreaux ou les piques sans que Ouest puisse reprendre la main et parviendra au total de neuf levées. De cette manière au contraire, il devient impossible à Sud d'affranchir les piques ou les carreaux sans donner la main à Ouest qui pourra réaliser alors tous ses trèfles affranchis.

Roger Trezel  - "L'officiel du Bridge "

 

Date de dernière mise à jour : 26/12/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×