Anonyme

Duquer n'est pas débloquer

Un moment de détente avec cette donne jouée récemment en TPP.

Vous êtes assis en Est.

Vulnérabilité : tous

Donneur : Nord

Les enchères

O N E S
    P    1 1SA
  P    P   P   

 

Entame :  6

Votre partenaire entame du 6 en pair/impair dans votre couleur d’ouverture, sous un honneur, ou pas.

 

 

 

 

♠   9 7 4 2

   D V 7 2

    V 10

   6 5 4

 

 
N
 
  O

 

 E  
 
S
 

 

 

 

 

 

 

 

 

   A D 8

   R 8 6 5

    A 8 4 2

   V 10

Première décision à prendre : faut-il duquer pour couper les communications du déclarant et empêcher l’affranchissement des  (s’il a As 10 ou As 9 3ème), ou prendre le 10 du mort et s’attaquer aux , ou rejouer  pour tuer immédiatement la remontée potentielle au V, au risque de faire sauter prématurément une éventuelle reprise du partenaire ? 

Vos 14 H ajoutés aux 4 du mort et aux 16 à 18 du déclarant marquent Ouest avec 4 à 6 points.

Sans élément probant pour décider si l’entame provient de 3 ou 4 cartes (le doubleton est exclu dans une couleur pouvant n’être que 3ème), avec ou sans honneur, vous avez duqué pour passer le temps.

Sud, après avoir fourni le 5 (ce qui ne vous éclaire pas plus sur le compte d’Ouest), avance la D du mort que vous respectez (on ne couvre normalement pas le premier de deux honneurs collés) et qui fait la levée après qu’Ouest ait fourni le 10 (donc sec ou second accompagné du 9), puis le V.

Confronté au même dilemme que sur l’entame, vous persistez à tort ou à raison et laissez filer jusqu’au 3 de Sud et le Roi d’Ouest (caramba, il ne fallait donc pas duquer) qui rejoue le 5 pour votre As et le 3 de Sud.

La position des est enfin connue avec R ? 6 en Ouest et D ? 5 3 en Sud, qui a certainement le 9 pour jouer comme ça.

Il est temps de faire le point : vous connaissez en Ouest 3 avec ou sans le Valet ou le Roi, 1 ou 2 , le R3ème et donc 5 ou 6 commandés ou non (en fonction de l’honneur possédé ou non) par la Dame ou le Roi.

A ce stade, le retour s’impose comme devraient l’être vos stock-options.

Sud prend votre Valet de l’As tandis qu’Ouest appelle du 9 (signalant la Dame ou le Roi et donc l’absence du R) et rejoue la D qu’il n’est, vous en conviendrez, plus temps de duquer.

Votre 10 fuse sur la table pour le 2 de Sud et le 7 de votre partenaire qui signale ainsi 4 cartes restantes après l’appel : zut, la couleur est bloquée, Ouest ayant le Roi puisqu’il n’a pas surpris votre 10 pour ne pas affranchir la Dame de Sud.

Resté maître, votre meilleur choix est de sortir de votre main au dernier pour ne pas offrir une impasse gratuite à ou filer le V.

Ouest défausse le 9 et le mort le 4(la distribution est alors entièrement connue : Ouest avait 3 2 3 5 et donc Sud est 3343)

Sud poursuit par le R pour le 6 d’Ouest, le 4 du mort et votre … 8 ? Oups, regardez comment finit l’histoire :

La position après le R:

  97

  V7

♠  D

♥  R85

Sud rejoue prestement , vous écrasez tristement le Valet d’Ouest qui contemple avec regret ses 3 affranchis et vous êtes condamné à livrer les 3 dernières levées : V et 9 du mort et A de Sud.

Inutile de vous dire que si vous avez permis à Sud de réaliser 2 , 3 , 2 et 1 vous venez de récolter un zéro retentissant et non partagé.

Heureusement, votre dernier Prozac est déjà loin et vous avez opportunément débloqué la Dame sous le Rattendu tranquillement que le déclarant, qui ne réalise plus que l’A et est limité à 6 levées, chute son optimiste contrat et vous concède royalement … 25 % sur la donne.

Eh oui, il est bien connu qu’il n’y a pas de justice à ce jeu.

Pour obtenir une note juste moyenne, EO devaient inscrire au moins 150 dans leur colonne (3 Sud ayant chuté leur contrat de 1SA ou 2de 2 levées pour 200 en EO).

Moralité : même si vous avez pris une (ou plusieurs) décision discutable au cours du jeu, il faut s’accrocher jusqu’à la fin pour sauver ce qui peut l’être.

Il est évident que la première action sujette à caution est l’enchère d’1SA de Sud (qui cherchait manifestement un mauvais coup, à prendre ou à infliger, comme la moitié du champ d’ailleurs !!!) avec 15 vilains points 4333 en intervention vulnérable.

L’entame d’Ouest plutôt que sous son Roi 5ème est éminemment discutable, ainsi que le flanc d’Est qui duque l’entame puis le Vau lieu de prendre pour rejouer , ou qui ne met pas la Dame au premier tour de ...

Bref, vous l’aurez compris, le but n’était pas de raconter une donne de musée ou chacun joue comme Terminator (surnom donné par les Américains au regretté (à la table) Michel Perron), mais une donne banale jouée au club, sans analyse exhaustive, pendant laquelle le top a voyagé d’un camp à l’autre au gré des inspirations des protagonistes pour finir, vérité historique oblige, dans l’escarcelle de Sud (Est avait par inadvertance pris un Tranxène en arrivant à la table).

Les 4 jeux :

 

 

 

 

 

 

  V 6 5

   10 9

    R 7 6

   R 9 8 7 3

♠   9 7 4 2

   D V 7 2

    V 10

   6 5 4

 

 
N
 
  O

 

 E  
 
S
 

 

♠   R 10 3

   A 4 3

   D 9 5 3

   A D 2

 

 

 

 

 

 

   A D 8

   R 8 6 5

    A 8 4 2

   V 10

 

 

 

 

 

 

haut de page

Date de dernière mise à jour : 15/01/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×